info@schooledit.fr

75018 Paris,

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

© 2019 School Edit

 

Tél : 06 62 16 47 49

Le travail du monteur

September 22, 2017

Histoire de cinéma nous amène dans les coulisses de "9 mois ferme" avec l'interview de Christophe Pinel qui a travaillé avec Albert Dupontel comme chef Monteur. Nous y découvrirons comment il a abordé le montage du film qui à reçu le César 2014 du meilleur scénario et de la meilleure actrice (Sandrine Kiberlain).

Le travail du monteur

 

Être monteur ce n'est pas seulement connaitre le logiciel par cœur, il faut une certaine sensibilité à l'image et savoir raconter des histoires.

 

Lorsque vous recevez des rushes, il est important de bien comprendre le synopsis, de savoir ce que le réalisateur souhaite au final.

Comme nous l'explique Christophe Pinel dans cette interview, le monteur doit essayez de se rapprocher le plus possible de l'histoire et du scénario qui a été écrit. Le film voit sa forme à la fin du premier bout à bout des séquences et ensuite vient de travail de réflexion et de comprendre ce qui fonctionne ou pas.

 

Il est important dans un montage d'avoir un rythme, ce rythme n'est pas forcément donné par une suite d'image rapide, il faut savoir doser ce rythme, savoir laisser le téléspectateur rentrer dans la peau des personnages avec des temps de repos. Ces temps sont importants pour l'histoire et permettent de relancer l'action.

 

Le montage d'un film c'est un peu comme une rédaction. Il est important de poser l'introduction avec l'exposition des personnages, le développement de l'action et enfin la conclusion avec un dénouement.

 

L'art du montage :

 

L’art du montage consiste à choisir les rushes qui seront montés, les raccords et leur durée pour amener le spectateur à éprouver une émotion. Celle-ci peut-être de surprise, de tristesse, ou de joie etc..

 

Toutes ces émotions seront portées grâce au jeu des acteurs, à la valeur des plans choisis par le réalisateur lors du tournage, du rythme du montage, de l'ambiance générale donnée par l’étalonnage, et enfin, les sons d’ambiance et le choix de la musique lors du mixage.

Tous ces paramètres sont primordiaux dans la conception d’un film qu’il soit institutionnel, documentaire, publicitaire, télévisuel ou cinéma. Tous les choix de l’équipe technique ou artistique influeront sur le résultat final, d’où l’importance pour un producteur ou un réalisateur de s’entourer des bonnes personnes qui l’aideront dans la réalisation du projet.

Le montage est une étape importante dans l’élaboration d’un film, c’est celle qui régie l’ambiance finale, qui donne le ton, le rythme etc… C’est à ce moment que le monteur et le réalisateur détermine le rythme final en créant ou non des ellipses , déterminent l’ordre final des séquences, déterminent ”l’exposition” des différents personnages pour poser l’histoire et définir les enjeux de l'histoire.

Mais, on ne peut pas monter tous les plans tournés, le monteur et le réalisateur devront tout au long de leur travail faire des concessions et des choix permanents. Car ne l’oublions pas, un film est une histoire que l’on raconte avec des images et du son.

Beaucoup de films aujourd’hui sont proposés au public, et ceux qui fonctionnent le mieux sont ceux qui ont un synopsis, ceux qui ont une âme, des émotions....

 

Regardez sur les réseaux sociaux, les films qui ont le plus de vus en général sont ceux qui  racontent une histoire, ceux qui ont un travail sur l’image et une excellente bande son.

Un film ou un documentaire, ne peuvent être tournés sans préparation pour plusieurs raisons :
 
    1/ La première raison de la préparation d’un tournage est une raison budgétaire. Il     est important de connaître les lieux de tournage avec un repérage, de réaliser un     casting pour les acteurs, de prévoir les plans qui seront montés avec un synopsis, de s’entourer de bons techniciens pour l’aboutissement du film etc....

    2/ Un film bien préparé, sera plus facile à tourner et donc à post-produire.
 Une bonne préparation permettra de soulever les points faibles d’une histoire, de     prévoir les séquences à tourner ou pas, de mener les personnages là où l’histoire     doit les emmener dans  le jeu d’acteur, de gagner du temps sur les scènes etc....     autant de paramètres qui ne peuvent être mis en avant qu’avec un minimum de         préparation et de travail de l’équipe de scénariste ou du réalisateur.

    3/ Le montage peut nuire à un film exactement comme le tournage. Un tournage réaliser rapidement sans recherche esthétique, sans lumière ou sans son, peut nuire de façon catastrophique à la qualité d’un film.
 Il en est de même pour le montage, un film monté sans rythme, sans raccord sera     un film raté....

Essayez d’imaginer un film d’horreur sans musique, un film d’action monté comme un film d’auteur (lent sans accélération de rythme), vous seriez surpris non?

 

Alors, il est important de bien comprendre les règles du tournage, de bien admettre les règles des raccords, de la valeur des plans et de leur signification et surtout bien comprendre l’histoire pour mieux la raconter.

 

 

 

School Edit : apprendre à écrire, tourner, monter ses films :

 

Notre école vous propose de vous former aux techniques audiovisuelles de l'écriture à la post production en maitrisant tous les aspects techniques et créatives d'un film.

 

De nombreuses réalisations vidéo vous seront proposées toute l'année avec des tournages d'interviews, de pièces de théâtre, et de de courts-métrages pour pratiquer et comprendre tous les aspects technique de tournage et de montage.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Featured Posts

DaVinci Resolve 14 : Tracking de texte

September 3, 2017

1/6
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon