info@schooledit.fr

75018 Paris,

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

© 2019 School Edit

 

Tél : 06 62 16 47 49

La vidéo un atout pour la communication interne

September 19, 2017

 

Aujourd'hui la vidéo est un atout majeur de communication pour les entreprises, elle permet de mieux faire passer les messages et d'être plus efficace sur les réseaux sociaux (Youtube, facebook, Mails, et intranet).

Les statistiques :

 

Le site internet frenchweb  a publié un livre blanc sur la "Vidéo dans la communication interne " et nous apprend que :

  • 66,4% des responsables de communication ont déclaré qu’ils utilisaient régulièrement la vidéo pour appuyer leur communication interne ;

  • 92,4% reconnaissent que les communications visuelles tiennent une place de plus en plus importante dans leur communication avec leurs collaborateurs ;

  • Sur 2000 grandes entreprises dans le monde, la moitié utilise déjà la vidéo en ligne et 69,8% envisagent de consacrer plus de temps et de budget à la vidéo dans le futur.

Et le site Libcast nous explique que qu'une minute de vidéo est plus pertinente que

1 800 000 mots... et suivant sa source, une vidéo publicitaire est beaucoup plus efficace pour du marketing.

 

Les messages de la vidéo d'entreprises :

 

Lorsque l'on souhaite communiquer avec de la vidéo, il faut cependant respecter quelques règles, le message doit être clair et toucher la cible que vous souhaitez.

 

Avant de vous lancer dans le tournage, il vous faudra écrire un scénario et poser les bases du film avec la fameuse régle des 5 W : What, Who, Where, When, et Why ou en français Quoi, Qui, Où, Quand, et Pourquoi?

 

Évidemment cette règle est la base du journalisme mais elle nous permet de comprendre comment un scénario doit être écrit. Lorsque vous voulez faire une vidéo, il est impératif de bien cibler le message que l'on souhaite faire passer et par la suite il vous faudra trouver sa forme pour le tournage.

 

Doit on réaliser une web série, une publicité, une présentation de produit ? A vous de réfléchir à la forme. Une fois le scénario écrit, il faudra passer à la réalisation et utiliser du matériel adéquat. Il est important que le fond et la forme donne envie pour une parfaite réussite sur votre communication.

 

Beaucoup d'amateurs négligent le son au détriment de la vidéo, c'est une erreur.

 

Le son porte l'image, lorsque vous regardez une vidéo sur Youtube, si l'image est belle mais le son pas bon, vous n'irez pas plus loin par contre si le son est bon et l'image moyenne vous regarderez jusqu'au bout... car un mauvais son est très dérangeant et perturbera plus qu'une mauvaise l'image.

 

Le découpage technique :

 

Une fois le scénario écrit, vient ce que l'on appelle le découpage technique. cette opération vous permettra de découper le scénario en scènes à tourner, de répertorier les accessoires nécessaires, les lieux, la présence des acteurs, effets spéciaux et un timing de tournage.

Une opération longue et fastidieuse mais qui vous évitera les déconvenues au moment du tournage.

 

Profitez de ce découpage pour prévoir les plans à tourner et ainsi penser au montage.

N'oubliez pas que les rushes (valeurs de plans, plans de coupes, plans larges, serrés etc...) sont la matière première de votre film.

 

Grâce à eux, votre film sera rythmé et facile à monter.

 

Une séquence peut être ratée si vous manquez de plans pour l'illustrer ou créer des raccords pour voir le jeu des acteurs et amener une émotion aux téléspectateurs.

 

Chaque plan doit exister de lui-même, mais aussi par rapport aux plans que le précède et que le suit. Plusieurs plans constituent une séquence qui sera intégrée dans le film.

 

Le découpage technique permettra à l'équipe technique de savoir ce que l'on va tourner et d'anticiper les demandes du réalisateur :

  • Permet au réalisateur de savoir quels plans on va tourner.

  • A l’assistant réalisateur de faire le plan de travail

  • Au chef opérateur pour choisir son cadre et la lumière

  • A l'ingénieur du son pour placer les micros et annoter ces prises

  • A la scripte pour gérer les raccords par rapport aux plans tournés et prévoir ceux qui suivent.

  • Et enfin, au monteur pour le montage.

La matériel adéquat pour un tournage réussi :

 

Suivant l'ambition de votre film et sa finalité de diffusion, on pensera à avoir :

  • Une caméra vidéo ou DSLR.

  • Des objectifs de qualité et lumineux.

  • Un pied vidéo de qualité pour des mouvements souples.

  • Un écran de retour vidéo pour contrôler son travail.

  • Un ou plusieurs micros suivant les prises de son à faire

  • Un casque audio de qualité

  • Une mixette son pour contrôler les niveaux.

  • De l'éclairage.

  • Un clap pour annoter les scènes.

En option, on peut avoir :

  • Un gimbal pour réussir ses déplacements de caméras.

  • Un drone pour les plans aériens.

  • Un écran enregistreur en Proress ou DNxHD comme un Blackmagic Vidéo Assist ou Atomos Shogun.

  • Une perche pour éviter de poser les micros HF, mais nécessite un ingénieur du son.

  • Un charte de couleur pour simplifier l'étalonnage.

Une fois le matériel choisi, il vous faudra choisir le format et le codec pour l'enregistrement vidéo et audio proposé par votre caméscope.

 

Si vous travailler avec du matériel Sony, le format sera soit du XAVC ou MPEG HD422 qui sont des formats de compression propriétaires.

Avec le GH5 de Panasonic, vous aurez du .mov ou mp4. Mais ce ne sont pas les seuls critères, ensuite il faudra choisir le débit proposé par les différents formats.

 

La post-production :

 

Vient ensuite le montage que vous pouvez réaliser avec le logiciel de votre choix (Avid Media Composer, Première Pro CC, Final Cut Pro X, Sony Vegas etc...).

 

Plus votre film a été préparé en amont, plus simple sera la post-production.

 

Le dérushage est une étape importante qui va vous permettre de choisir les plans et valider les plans que vous utiliserez. Il est important de connaitre sa matière pour réaliser un montage efficace, ne sous estimez par cette partie car un plan peut sauver une séquence.

On comprend tout de suite qu'il est primordial d'avoir les images que l'on souhaite pour monter. Il vous faudra des plans de situation, des plans de coupe, des plans d'illustration etc...

 

Si votre film incorpore des effets, il est important d'y penser au tournage, sinon vous risquez d'être embêté au moment de la post-production.

 L'étalonnage est l'une des dernières étapes avant la finalisation de votre film pour réaliser la correction colorimétrique de vos images. C'est durant cette étape que l'on donne au film l'ambiance colorimétrique que l'on souhaite.

 

Pendant le tournage, vous avez la possibilité de choisir un format, lequel déterminera le style d'image final. Avec certains formats comme le V-log sur le GH4 et GH5 ou le S-LOG2 et 3 chez Sony, vous aurez un style d'image flat, une image sans contraste avec des noirs gris et des blancs gris.... ce style d'image est assez contraignant en tournage mais apporte lors de la phase d'étalonnage de nombreuses possibilités pour retravailler l'image. On peut le comparer au RAW en photo.

 

En travaillant avec un style d'image LOG au tournage, cela impliquera une étape de correction couleur obligatoire...

 

En reportage TV, les JRIs ou cadreurs travaillent directement en mode standard ce qui donne des images colorées avec des noirs à 0 et des blancs à 100 mV. En effet, la production d'un journal télévisé impose un minimum de temps pour le produire, ainsi les monteurs n'ont pas le temps d'étalonner leurs images et donc ils ont besoin d'images exploitables de suite lors de leur montage.

 

Comme pour les images avec l'étalonnage, il faudra mixer le son. C'est à dire mettre les ondes sonores tous au même niveau, corriger les bruits gênants, compresser et limiter pour un produit final agréable à écouter.

 

Le mixage est une spécialité à part entière, mais maitriser les fondamentaux va vous permettre d'améliorer considérablement vos productions avec des outils parfois simples d'utilisation comme le compresseur ou les outils intégrés de réduction de bruit...

 

School Edit se former à l'audiovisuel :

 

Notre école vous propose de vous former aux techniques audiovisuelles de l'écriture à la post production en maitrisant tous les aspects techniques et créatives d'un film.

 

De nombreuses réalisations vidéo vous seront proposées toute l'année avec des tournages d'interviews, de pièces de théâtre, et de de courts-métrages pour pratiquer et comprendre tous les aspects technique de tournage et de montage.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Featured Posts

DaVinci Resolve 14 : Tracking de texte

September 3, 2017

1/6
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon